Faire appel au bon professionnel, un enjeu de taille auquel sont confrontés les particuliers pour tout projet immobilier. Face au nombre de promoteurs sur le marché, il est parfois difficile de savoir vers qui s’orienter, à qui donner sa confiance ou à qui se fier. C’est d’autant plus vrai pour les primo-accédants, qui peuvent avoir peu ou pas de connaissances en la matière. Un choix parfois donc complexe, sachant que l’immobilier est considéré comme stressant pour 76% des Français*. 

Avant de faire appel à un promoteur immobilier, quels sont donc les différents points de vigilances dans le choix des Français ? Quelles précautions prennent-ils ? 

Internet : le début de toute recherche

Première étape pour les futurs acquéreurs : la recherche. 90% des projets immobiliers débutent sur internet**. Pour le choix de leur promoteur, le premier réflexe serait donc d’aller se renseigner en ligne en recherchant des informations plus précises sur les professionnels. Le digital est plus que jamais omniprésent dans toutes les étapes d’un projet immobilier. Ce qui était déjà vrai en février 2020, l’est d’autant plus après le confinement dû à l’épidémie du Covid 19, qui a fait explosé les pratiques digitales. En réponse, certains promoteurs ont lancé des projets innovants que ce soit pour la recherche ou la prise de contacts. Par exemple Cogedim, a développé les rendez-vous par visioconférence et des visites virtuelles ont été mises en place.

Au cours de la recherche internet d’un futur acquéreur, l’image véhiculée par la 1ère page de Google est décisive pour les promoteurs. Si les indications sur le logement, la localisation ou encore le prix sont importants dans un choix, cette recherche en ligne est aussi souvent le premier point de contact, qui déterminera la suite de son cheminement. Celui-ci orientera ses premiers choix en fonction des informations alors recueillies, d’où l’importance de la E-réputation.

Être présent à toutes les étapes d’investigation d’un prospect, c’est multiplier les chances d’être le choix final.



Plus qu’une présence, il est donc important d’avoir une image de qualité: c’est ce que confirme clairement l’étude Opinion Way sur les promoteurs immobiliers, car 46% des Français lisent les avis en ligne*. Intégrés dans le processus de recherche des futurs acquéreurs, ces témoignages sont perçus comme plus vrais et crédibles que ne le sont les informations institutionnelles ou les publicités diffusées par le promoteur lui-même. 

Une comparaison nécessaire

Internet permet l’accès à de nombreuses informations sur les promoteurs, si bien qu’il est parfois difficile de s’y retrouver pour un néophyte. Pour aller plus loin dans sa recherche et préciser son choix, le particulier a besoin de les comparer via le prisme des avis clients. 



Selon l’étude Opinion Way*, 45% des Français comparent les différents promoteurs en fonction des avis en ligne et ce, quelle que soit leur tranche d’âge. Cependant, lire les avis sur un promoteur est d’autant plus évident pour 52% des Français de 18-34 ans.  

Comparer en ligne est une précaution prise par tout type d’acquéreur, que ceux-ci soient déjà propriétaires ou non, de milieu urbain ou rural. Selon la même étude, comparer est même une précaution plus importante que celle de consulter des proches (34% des interrogés).

Les expériences des anciens clients deviennent des arguments de choix qui peuvent faire ou défaire des ventes. 


Des avis clients pour rassurer 

Au-delà de la comparaison, les particuliers accordent beaucoup d’importance aux avis clients. Ce qui est vrai depuis des années pour l’hôtellerie, est aujourd’hui ancré dans l’immobilier. Pour preuve, l’étude d’Opinion Way nous apprend que 75% des français trouvent que les avis clients aident à se faire une idée précise sur la fiabilité d’un promoteur. Et cela va même plus loin car pour 80% d’entre eux, il faut éviter d’acheter un appartement chez un promoteur ayant des avis négatifs. Plus qu’informatifs, les avis négatifs peuvent être rédhibitoires. Si un ou plusieurs avis négatifs sont visibles sur Google, l’éviction d’un promoteur peut se faire rapidement, ces retours étant décisifs.

Ces avis sont donc des éléments qui peuvent participer à une E-réputation négative : en lisant des témoignages négatifs de clients, 3 personnes sur 4 jugent un manque de fiabilité et affirment qu’ils n’accorderaient donc pas leur confiance au promoteur mal noté.  L’immobilier étant un sujet stressant pour une majorité, on comprend pourquoi la confiance et la fiabilité sont des critères de choix déterminants, et cela est encore plus vrai en période de crise.  



Alors que les informations officielles des promoteurs peuvent être contrebalancées par les avis des consommateurs, se pose inévitablement la question de l’authenticité des avis. Les français sont unanimes sur ce point: ils sont 81% à trouver que les avis sont plus crédibles quand ils sont vérifiés par un organisme indépendant. 

Dans un contexte de digitalisation croissante, les Français prennent donc des précautions dans leur choix de promoteur. Particulièrement vigilants aux avis, ils ont besoin de s’informer et de comparer pour se rassurer. Lire les avis c’est conforter son choix ou non, c’est accorder sa confiance et s’engager dans un projet plus sereinement. Avoir confiance avant de faire appel à un promoteur est donc plus que jamais déterminant. Aux promoteurs de prendre soin de leur image et de mettre en place une stratégie de gestion d’avis clients et de protection de leur e-réputation. 


*Source : Sondage OpinionWay pour Immodvisor réalisé auprès d’un échantillon de 1013 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne du 12 au 13 mars 2020

**Source : Xerfi, 2016