formation iobsp courtier diversification

La baisse des taux d’intérêt et la crise sanitaire ont mis en exergue les difficultés que pouvaient rencontrer les courtiers en crédit immobilier dans leur activité. Devant des critères de sélection des banques plus stricts et une baisse marquée de la production de prêts, le courtier immobilier conserve toute sa place dans le parcours immobilier du particulier. Pour autant, il doit impérativement diversifier son activité pour mieux rebondir. C’est d’autant plus vrai avec la réforme du courtage qui arrive prochainement .Découvrez 7 pistes pour diversifier votre activité IOPSP.

Trouver de nouveaux partenaires bancaires

Le durcissement des conditions d’octroi des prêts bancaires et l’absence de concurrence sur les taux a conduit certaines banques à se séparer de leurs partenaires courtiers. Il est important de pouvoir pallier ces défections si vous souhaitez apporter le meilleur service à vos clients.

Certains organismes bancaires sont très peu connus des particuliers qui souhaitent obtenir un prêt en vue d’investir dans l’immobilier ou d’acquérir la maison de leurs rêves. Sans diversifier votre activité, vous avez la possibilité de diversifier vos partenaires bancaires. Vous pourrez ainsi disposer d’une gamme plus large de produits bancaires à proposer à vos clients.

Le maintien des conventions bancaires et la recherche de nouveaux partenaires bancaires nécessitent souvent de monter des dossiers complexes. Des organismes comme Eloa vous proposent un espace dédié aux partenaires immobiliers dans lequel vous pouvez ouvrir des droits de consultation de votre dossier.

Digitaliser son activité de courtier en crédit immobilier

La crise sanitaire a été révélatrice des difficultés liées à l’absence d’outils digitaux. Les confinements successifs ont obligé les courtiers immobiliers à revoir leurs modes d’interaction, tant avec les clients qu’avec les partenaires bancaires.

Si les rendez-vous téléphoniques ou en visio et les échanges par emails ont fait florès, les courtiers ont perçu l’importance de digitaliser leur activité pour améliorer la fluidité des relations. Le plus problématique reste en effet d’offrir aux clients une procédure d’envoi de documents en toute sécurité et, en complément, un process de signature électronique fiable.

La digitalisation de l’ensemble de l’activité à travers un outil fiable, comme le logiciel proposé par Cifaweb d’alto Informatique, permet non seulement de rester en relation avec ses clients, mais aussi avec ses partenaires bancaires et, pour les entreprises de courtage, avec ses agents. Ces solutions logicielles sont accompagnées des formations nécessaires pour une bonne prise en main.

Travailler main dans la main avec une agence immobilière

Si l’idée d’ajouter l’activité d’agent immobilier à votre activité de IOPSP a pu vous effleurer, vous avez compris qu’il faut au préalable acquérir une expérience professionnelle longue (10 ans comme salarié d’une agence ou 4 ans comme cadre) à défaut de disposer du diplôme adéquat (bac +3 ou BTS professions immobilières).

Rien ne vous empêche, si vous disposez de ces aptitudes ou diplômes, de demander la carte professionnelle d’agent immobilier à votre chambre de commerce et d’industrie. Valable 3 ans, elle peut être renouvelée sous réserve d’obligations de formation continue :

  • 42 heures dans les 3 années précédant la demande de renouvellement,
  • ou 14 heures annuelles.

Des organismes de formation comme Business-Fabrik proposent, outre la formation continue à destination des courtiers en crédit et en assurance, les cycles de formation obligatoire pour les professionnels de l’immobilier.

En votre double qualité de courtier en prêt immobilier et d’agent immobilier, vous pourrez apporter à vos clients un accompagnement complet pour les aider à réaliser leur projet immobilier.

A défaut d’obtenir la carte professionnelle d’agent immobilier, vous pouvez contracter un partenariat avec une agence immobilière. Une relation étroite entre le courtier en prêt immobilier et l’agent immobilier constitue un gage d’aboutissement du projet immobilier des particuliers.

L’agence immobilière partenaire dont le métier n’est pas la banque orientera aisément ses prospects vers vous dès lors que le financement de l’opération immobilière de son client est au cœur du projet d’acquisition et définit la fourchette de prix des biens qu’il peut lui proposer.

Diversifier son activité de courtier avec d’autres formes de crédit aux particuliers

Si le secteur immobilier n’est plus aussi porteur pour les courtiers, il n’en va pas de même pour les autres types de prêts. Ainsi, le regroupement de crédits a augmenté de 20 % entre 2019 et 2020, tandis que, dans le même temps, la production de crédits à la consommation était en baisse (moins d’un Français sur quatre détient un crédit à la consommation).

Les différents types de crédits sont abordés dans le tronc commun de la formation minimale des intermédiaires en opérations de banque et de services de paiement. Si vous ne vous sentez pas prêt à démarrer cette activité complémentaire, des organismes de formation comme IFCM proposent un module spécifique au rachat de crédits.

Diversifier en ajoutant l’assurance prêt immobilier

Le courtier en immobilier est bien placé pour proposer à ses clients l’assurance emprunteur adaptée à sa situation. Il dispose d’ailleurs d’une formation habilitante IAS (intermédiaire en assurance)

En vous spécialisant dans l’assurance emprunteur, en sus de votre spécialisation en crédit immobilier, vous permettrez aux particuliers qui s’adressent à vous pour trouver le meilleur prêt immobilier de choisir aussi la meilleure assurance emprunteur.

Prêts aux investisseurs immobiliers : ajouter la gestion de patrimoine immobilier

Parmi les outils de diversification de l’activité des courtiers immobiliers, vous pouvez ajouter la gestion de patrimoine immobilier. Les particuliers qui souhaitent investir dans l’immobilier recherchent le plus souvent un placement simple, qui offre un bon niveau de défiscalisation et une rentabilité intéressante. La plupart d’entre eux n’ont aucune notion de gestion de patrimoine.

Pourtant, choisir la meilleure SCPI, analyser la rentabilité d’un placement ou simplement gérer les avoirs nécessite des compétences pointues et du temps dont ils ne disposent pas. Ils ont besoin d’un courtier qui propose le placement le plus adapté à leur situation et, dans le même temps, étudie leur dossier de financement.

Courtier multicartes : une activité en pleine expansion

Votre activité se trouvera encore plus renforcée si vous choisissez de fournir un service immobilier complet :

  • conseiller en investissement,
  • courtier en prêt immobilier,
  • courtier en assurance,
  • carte d’agent immobilier.

Vous aurez ainsi toutes les cartes en mains pour proposer à vos clients une prestation allant de la recherche du meilleur placement à la gestion de ses avoirs, en passant par l’obtention du prêt et l’assurance emprunteur.

Il vous faut pour cela disposer de compétences étendues et régulièrement mises à jour. La formation de conseiller en investissements financiers est proposée par de nombreux organismes, comme MaformationIOBSP. Cette formation comporte 150 heures d’enseignement apportant des connaissances générales sur l’activité et sur les modes de vente des instruments financiers, des règles de bonne conduite et d’organisation.

La formation, pour mieux se diversifier

La formation est un levier important de la diversification des courtiers en immobilier. Les organismes de formation ne proposent pas seulement les cycles et modules obligatoires dans les activités de IOBSP ou de courtier en assurance.

Les catalogues de formations s’étendent aux différentes activités de diversification. Ainsi, le CNCEF propose des modules spécifiques :

  • agent immobilier (carte T),
  • conseiller en investissement financier (CIF),
  • assurances de biens,
  • déontologie du professionnel de l’immobilier, etc.

Dans le choix de l’organisme de formation, il est important de s’assurer qu’il autorise le financement de votre formation par le compte personnel de formation ou, pour les courtiers en reconversion professionnelle, par le FONGECIF.

Justin Pageaud

À propos de Justin Pageaud

Responsable Webmarketing